Outre Constanta, qui sert actuellement de base arrière aux ports ukrainiens bloqués, les ports de Pologne et de Lituanie sur la mer Baltique, qui permettent de contourner la Biélorussie avec un minimum de contrôles et des procédures douanières accélérées, et celui de Varna en Bulgarie sont évoqués comme des portes d'entrée potentielles pour les agro-exportateurs ukrainiens. Alors qu’il y a urgence à faire sortir les céréales du pays.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous