©Stena Bulk

 

La compagnie suédoise a présenté un concept de vraquier hybride, conçu pour transporter du vrac sec et liquide dans des compartiments modulaires. Elle vante un changement de paradigme dans le transport de marchandises.​

Radicalement révolutionnaire. Le concept « InfinityMAX », présenté par Stena Bulk, entend repousser « les limites de notre industrie », assume Érik Hånell, PDG de l’entreprise suédoise. « Ce que nous proposons ici est innovant, disruptif et pourrait rompre radicalement avec la façon dont nous envisageons le transport de vrac. »

Stena envisage un monde dans lequel un navire, au travers de compartiments modulaires, pourra transporter du vrac sec, du vrac liquide ou des produits gazeux liquéfiés - tels que le méthane, l'hydrogène ou l'ammoniac - rationalisant ainsi le processus de transport : un navire multimodal et sans émission de carbone.

Unités autonomes en énergie

Parmi ses caractéristiques : les unités de fret modulaires ont été conçues pour être autosuffisantes, l’énergie fournie par des éoliennes et des panneaux photovoltaïques. Elles pourront également être déposées en dehors des ports et récupérées par des remorqueurs, « ce qui permettra d'éviter les encombrements et de réduire considérablement les temps d'escale », poursuit le dirigeant. Le navire sera propulsé à l’hydrogène, doté de voiles rétractables et d’une « coque en peau de requin afin d'en améliorer considérablement l'efficacité. »

Bien que les navires soient dotés d'un équipage pour des raisons de sécurité et de flexibilité, ils seront semi-autonomes pour « améliorer l’efficacité des opérations ». « InfinityMAX a également le potentiel de modifier le rôle de l'équipage à bord, avec moins de travail pénible et plus de tâches liées à la surveillance et à l'interaction avec les opérateurs à terre. »

Stena Bulk considère que son navire « à concepts » pourrait entrer en service entre 2030 et 2035, sans préciser le coût d’un tel navire, pas davantage si les technologies nécessaires sont déjà disponibles pour ce type de nouvelles constructions. Aucune mention non plus de ses dimensions. 

A.D.