Le corridor maritime céréalier, qui offre une porte de sortie aux céréales ukrainiennes depuis l’instauration d’un blocus maritime en mer Noire, s’enraye à nouveau. Le ministère ukrainien des Infrastructures accuse la Russie de faire obstruction en organisant artificiellement une file d’attente à l’entrée des ports.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous