©port de Houston

Maersk a annoncé de nouveaux ajustements pour son service entre Méditerranée et la côte sud-ouest américaine. En Europe, les ports sud-méditerranéens sont impactés.

Le service TA6/Medgulf, exploité conjointement avec MSC dans le cadre de la 2M, fait les frais de l'encombrement des ports nord-américains et l'accumulation des retards de navires qui s'ensuit, dont le rush est attendu cet été. 

Les huit navires de 6 500 à 9 200 EVP déployés sur cette boucle transatlantique ne feront plus escales à Miami et à Sines au Portugal en direction de l'Est lors de leur prochain voyage en Méditerranée entre fin juin et mi-août.
Au début de la rotation, Sines et Barcelone seront desservies tous les quinze jours avec des escales alternées vers l'Ouest. Les ajustements concernent également le port de la Nouvelle-Orléans, qui ne sera plus desservi que toutes les deux semaines.

La rotation est désormais basée sur un voyage aller-retour de huit semaines avec des escales à Gioia Tauro, Naples, La Spezia, Barcelone, Valence, Algeciras, Sines, Freeport (Bahamas), Miami, Veracruz, Altamira, Houston, La Nouvelle-Orléans, Miami, Freeport, Sines, Algesiras, Barcelone et retour à Gioia Tauro.

La rédaction