©CMA CGM

Pour la deuxième fois en six mois, le groupe français du transport maritime a battu un record de chargement sur son fleuron au GNL avec 21 433 EVP chargés à pleine capacité. Une performance qui sera sans doute vite éclipsée. Le petit événement réveillera un débat chronique sur le gigantisme des navires.

En octobre, la tête de série des neuf porte-conteneurs de 23 112 EVP propulsés au GNL avait enregistré son premier record avec 20 743 EVP chargés à pleine capacité (un conteneur = 2 EVP). Entré en flotte le 22 septembre 2020, le nouveau fleuron de CMA CGM effectuait alors sa première rotation sur la ligne emblématique de l’armateur français, la French Asia Line (FAL 1) qui relie l'Asie à l'Europe. Cette ligne assure un service hebdomadaire de treize escales sur une durée de quatre-vingt-quatre jours. Le 8 avril, le CMA CGM Jacques Saadé a quitté le terminal de PSA à Pasir Panjang à Singapour, dont l’armateur français est actionnaire, avec 21 433 EVP chargé.

En octobre, CMA CGM avait indiqué que plus de 4 000 mouvements effectués par neuf grues différentes avaient été nécessaires pour assurer l’escale à Singapour. Les conteneurs sont empilés sur le pont sur une hauteur de 10 ou 11, ce qui induit un arrimage spécifique. Le navire est conçu pour empiler des conteneurs de plus de 10 tonnes sur une hauteur de 10 et, au total, il transporte plus de 220 000 tonnes à chaque voyage.

Records aussi vite dépassés

Le précédent record mondial de chargement avait été établi en mai 2020 avec le HMM Algeciras qui a quitté Yantian avec 19 621 EVP de marchandises à bord. Il a ainsi détrôné le MSC Gülsün et ses 19 574 EVP.

Par ailleurs, le Jacques Saadé a été alimenté au GNL pour la première fois à Singapour par le souteur FueLNG Bellina (Shell) en chargeant un total de 6 801 m3, soit un tiers de la capacité totale du navire. En mars dernier, la première opération de ravitaillement en GNL d'un navire à un porte-conteneur en Asie avait été effectuée sur le CMA CGM Scandola. Il avait été souté avec 7 100 m3 de gaz naturel liquéfié.

Le gigantisme en question

Construits par le géant chinois de la construction navale CSSC, six sisterships de la série de neuf navires au GNL sont actuellement en service. Il en reste trois à livrer. Le gigantisme des navires fait chroniquement débat. Le blocage du canal de Suez par le porte-conteneurs Ever Given de 20 000 EVP mais chargé à un peu plus de 18 000 EVP a donné du grain à moudre à ceux qui ne cessent d’alerter sur les risques liés aux mastodontes des mers et surtout aux piles de conteneurs dont hauteur équivaut à plusieurs étages

Adeline Descamps

Plus d’infos sur la série au GNL de CMA CGM : Début de carrière pour le premier mégamax au GNL

État des lieux du GNL marin dans le monde Le GNL dans les starting-blocks