©DR

Le gouvernement britannique, par la voix de son ministre des Affaires maritimes, a annoncé son intention d'accélérer la décarbonation du secteur maritime en adoptant l'alimentation électrique à quai dans les ports. À cet effet, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé.

L’annonce a été faite à l’ouverture du dîner annuel de la Chambre britannique de la marine marchande. « Le changement climatique est l'un des plus grands défis auxquels notre génération est confrontée, a déclaré Robert Courts, l'alimentation à quai mettra fin à la pratique dépassée qui consiste à laisser les moteurs des navires en marche lorsqu'ils sont ancrés dans un port. Elle contribuera à nos objectifs de ‘zéro émissions nettes’ en 2050 »

En plus des vertus environnementales, le représentant du gouvernement de Boris Johnson y voit une opportunité pour « stimuler l'innovation de nouvelles technologies vertes, accompagner la relance de l'industrie de la construction navale au Royaume-Uni, attirer des investissements privés, créer des emplois et revitaliser les communautés côtières. »

À cette occasion, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé pour la mise en place d'un système de gestion de l'énergie, « étape importante pour trouver les moyens adaptés et viables par lesquels l'industrie, le gouvernement et les réseaux peuvent collaborer afin de soutenir le déploiement à grande échelle de l'alimentation à quai lorsqu'elle constitue une solution appropriée ».

Londres intègre les émissions du transport maritime dans son bilan carbone

Concours maritime dédié

Le Royaume-Uni se veut l’un des rares pays à disposer d’un concours de démonstration maritime dédié. Il a promis 23 millions de livres (27,3 M€) l’an dernier pour financer une petite soixantaine de projets de décarbonation.

« L'industrie portuaire a un rôle clé à jouer dans le soutien à la décarbonisation du transport maritime et l'énergie à terre en sera un élément important. Cet appel à contribution est un pas en avant pour mieux comprendre les obstacles actuels à la fourniture de plus d'énergie à quai aux navires », a réagi favorablement Mark Simmonds, directeur de la politique et des affaires extérieures de la British ports association (BPA). 

« L'alimentation à quai a le potentiel de jouer un rôle positif dans l'avenir du transport maritime à zéro émission, bien qu'il s'agisse d'un domaine qui fait actuellement face à des défis importants », s’est contenté de dire Tim Morris, PDG du UK Major ports group.

A.D.

Sur le même sujet