Le premier avitaillement au GNL jamais réalisé à Singapour a été effectué sur le CMA CGM Scandola ©CMA CGM
 

Double « première » à Singapour. Le premier avitaillement au GNL de navire à navire à Singapour a été effectué avec le CMA CGM Scandola. Le porte-conteneurs de 14 812 EVP a réalisé dans le même temps le chargement/déchargement. Un gain de temps. FueLNG, opérateur du souteur, prévoit entre 30 et 50 opérations de soutage GNL de navire à navire à Singapour cette année.

FueLNG Bellina, le souteur de 7 500 m3 de la coentreprise constituée par Keppel O&M et Shell Eastern Petroleum, a opéré son premier avitaillement en GNL depuis sa base de Singapour. Le porte-conteneurs CMA CGM Scandola a ainsi réalisé deux « premières » en simultanée, le premier soutage entre une barge d’avitaillement et un porte-conteneurs de sa cuve de 7 100 m3 de GNL et les opérations commerciales de chargement/déchargement, ce qui lui permet de réduire le temps passé à quai. Le navire 14 812 EVP a ainsi chargé « plus de 14 800 EVP remplis de biens de consommation, d’appareils électroniques, de machines et d’équipements à destination du marché méditerranéen », indique CMA CGM.

Le porte-conteneurs, livré en décembre, est le second d’une série de six au GNL que CMA CGM a affrété au singapourien Eastern Pacific Shipping (EPS). Le CMA CGM Tenere avait été réceptionné en septembre dernier par l’armateur français. Les six navires de la série (CMA CGM Iguacu, Bali, Symi et Arctic pour les autres) devraient être opérationnels mi-2022, à réception de leur chantier Hyundai Samho. Ils desserviront la ligne MEX 1 de CMA CGM, qui relie l’Asie à la Méditerranée et seront donc tous soutés à Singapour.

30 et 50 opérations de navire à navire en 2021

Le CMA CGM Scandola est aussi le septième des onze ULCS qu’EPS, compagnie du magnat israélien Idan Ofer, fournit à CMA CGM. Les cinq premiers, d'une capacité de 15 052 EVP, sont à propulsion classique et équipés de scrubbers. D’où la différence en EVP avec ceux au GNL, qui correspond à l’encombrement des cuves. Le CMA CGM Tenere avait, pour sa part, reçu son premier soutage le 12 novembre quand il a démarré exceptionnellement sa carrière sur le service Asie-Europe du Nord FAL1 (alias Ocean Alliance NEU4), dans l’attente de sa ligne d’affectation finale. C’est le souteur Gas Agility de 18 600 m3 affrété à MOL par Total marine fuels global solutions (TMFG), qui a réalisé l’opération.

Une demande de soutage de 30 à 50 Mt par an d’ici 2040

À singapour, FueLNG prévoit d’effectuer entre 30 et 50 opérations de soutage GNL de navire à navire en 2021 après avoir réalisé jusqu’ici plus de 300 avitaillements en GNL à partir de camions. Selon les projections de Shell, la demande mondiale de soutage GNL devrait passer à 30 à 50 Mt par an d’ici 2040. À ce jour, environ 400 navires, opérationnels ou en commande, sont propulsés au GNL et la demande pour ce type de carburant pour le transport maritime est estimée à 3,5 Mt par an.

Pour rappel, CMA CGM introduira au total 32 navires au GNL (avec Containerships, sa filiale intra-européenne), dont 13 ont déjà été livrés. Quatorze seront en propriété et douze sous affrètement à temps. Dans le détail, CMA CGM (sans Containerships) a, en commande, quatre séries de navires au GNL. La première concerne les neuf mégamax de 23 112 EVP de pleine propriété, dont cinq construits par Hudong-Zhonghua et quatre par Jiangnan Shipyard, tous deux filiales du géant de la construction navale chinoise CSSC. Grâce à leur réservoir de 18 600 m3, ils seront en mesure d'effectuer une rotation entre Asie et Europe avec un seul avitaillement, opéré à Rotterdam par le Gas Agility.

Six de ces mastodontes, dont les noms de baptême rendent hommage à Paris, ont été livrés et le seront tous dans l’année. Le dernier-né, le CMA CGM Montmartre (23 112 EVP, série Jiangnan) a été officiellement baptisé le 18 mars et rejoindra, comme les autres, le FAL1 (NEU4 d’Ocean Alliance) où il remplacera le CMA CGM Alexander Von Humboldt (16 020 EVP). CMA CGM attend en outre cinq porte-conteneurs de 15 000 EVP, de pleine propriété également, construits par le chantier chinois Jiangnan (groupe CSSC) ainsi que les six unités mentionnées plus haut. 

Transpacifique aussi au GNL

Dans le cadre du TPM 2021, qui s’est tenu début mars, Rodophe Saadé, le PDG du groupe français, a annoncé que sa compagnie allait recevoir six nouvelles unités au GNL de 15 000 EVP. Le premier porte-conteneurs de cette série, dont les unités seront toutes livrées d’ici à 2022, sera mis en service dès octobre de cette année. Ils seront tous déployés sur la ligne Pearl River Express (PRX), qui relie la Chine à la côte ouest américaine (Los Angeles).

Jusqu’à présent, l’objectif de CMA CGM était de déployer sur ses routes Asie-Europe et Asie-Méditerranée des tonnages (presque) exclusivement au GNL. Avec cette annonce, la desserte transpacifique sera donc également et en partie assurée en GNL. Il fait peu de doute – mais cela n’a pas été confirmé par la société marseillaise – que les dernières unités commandées proviennent aussi de la flotte d’EPS.

Adeline Descamps