Africa Express Line (AEL), la filiale britannique de la Compagnie Fruitière basée à Marseille, aurait commandé quatre navires frigorifiques conventionnels au chantier naval Kitanihon au Japon. Les livraisons de ces grands navires de 17 840 m3 sont prévus en 2024 et 2025.

Si l’information est confirmée, les quatre reefers conventionnels mais avec la possibilité d’accueillir 100 conteneurs frigorifiques de 40 pieds sur le pont, figureront parmi les plus grandes unités frigorifiques de ce marché. 

La Compagnie Fruitière, basée à Marseille, est un important producteur agricole et négociant de fruits et légumes essentiellement tropicaux. immatriculée au Royaume-Uni, AEL exploite deux services de ligne hebdomadaires qui relient l'Afrique de l'Ouest (Dakar, Tema, Abdijan et Agadir pour les agrumes) à (Portsmouth et Anvers) et à la Méditerranée (Port Vendres, Vado Ligure).

Flotte qui nécessitait un renouvellement

Africa Express Line exploite deux services de ligne qui relient, une fois par semaine chacun, l'Afrique occidentale à l'Europe du Nord au moyen d’une flotte de navires frigorifiques affrétés de 13 900 à 16 700 tpl. Le plus ancien de ces navires a près de 25 ans.

« Bien que les reefers classiques deviennent de plus en plus rares, ils restent utilisés avec succès dans un certain nombre de niches commerciales. Kitanihon est un des constructeurs établis de ce marché », explique Alphaliner, qui n’a pas confirmation de l’information parue dans la presse anglosaxonne. 

En 2020 et 2021, le chantier japonais a livré trois reefers de 12 350 tpl à Sentoku Senpaku, conçus spécifiquement pour les échanges entre la Nouvelle-Zélande et l'Asie de l'Est. Une ligne particulièrement fréquentée pour le transport de kiwis.

La rédaction