Le canal de Panama, qui a fêté le 31 décembre le vingtième anniversaire de la rétrocession de la voie transocéanique par les États-Unis, aurait apporté plus de 16,8 Md$ aux finances publiques de ce petit pays d’Amérique centrale, selon les données officielles. 

Le passage au format XXL de l’infrastructure de 80 km en 2016 lui aurait plutôt bien réussi. L'élargissement, qui a permis l’accès à des navires de 15 000 EVP aurait été largement profitable aux finances : la moyenne annuelle des revenus issus des droits de passage est passée de 1 Md$ à près de 1,8 milliard de dollars cette année... Durant l'année fiscale 2019, le canal a réalisé un chiffre d'affaire 3,365 Md$ (péages, services maritimes, fournitures d’énergies). Il a également battu son record en tonnage avec 450,7 Mt de marchandises. Le canal, sous la tutelle de l’État de Panama, apporterait en moyenne annuelle 6 % du PIB du Panama et au moins 20 % des revenus de l'État, assure Felipe Chapman, directeur associé de la société de conseil économique Indesa 

La rédaction

Sur le même sujet