Cosco, le numéro quatre mondial de la ligne régulière, versera à ses actionnaires 4,6 Md$ un dividendes au titre de l'exercice financier historique du second trimestre. Contrairement à ses concurrents, les bénéfices de l'armateur chinois semblaient avoir atteint un pic dès le troisième trimestre 2021

Comme pour l’ensemble des transporteurs maritimes de conteneurs, Cosco a réalisé une performance au deuxième trimestre, avec un bénéfice net historique pour l’armateur de 44,5 milliards de RMB (6,3 Md$) et un résultat d’exploitation de 52,5 milliards de RMB (7,5 M$). En revanche, contrairement à ses concurrents, depuis le troisième trimestre de 2021, le quatrième armateur mondial de porte-conteneurs, derrière le français CMA CGM, semblait avoir atteint un plafond dans ses profits. Le deuxième trimestre lui a permis de retrouver de l’allant. 

Le conseil d'administration a proposé un dividende équivalent à 50 % des bénéfices nets pour les trois années 2022, 2023 et 2024.

Selon Nikkei Asia, le groupe asiatique va consacrer 4,9 Md$ d’investissements à la commande de 32 navires d'une capacité totale de 580 000 EVP, à livrer d'ici la fin 2025. Ces navires seront à double motorisation, dont le méthanol.

Il a dévoilé il y a un mois une vaste réorganisation de l'entreprise axée sur le transport maritime de conteneurs, les ports et la logistique. Elle prévoit notamment la création d'une nouvelle division de logistique de la chaîne d'approvisionnement.

La rédaction