En cours d'acquisition par le groupe sud-coréen Hanwha, le constructeur naval sud-coréen engrange la commande de six méthaniers, très probablement liés au vaste programme de construction neuve de QatarEnergy, passé en phase active ces dernières semaines.  

En difficultés financières chroniques, en cours d'acquisition par le groupe sud-coréen Hanwha faute d’avoir pu fusionner avec HHI (opération rejetée par les autorités de la concurrence de l’Union européenne), DSME continue néanmoins d’engranger les commandes. Avec les dernières en date, le constructeur sud-coréen a dépassé son objectif annuel de commandes de 8,9 Md$, soit 44 navires cette année, dont six porte-conteneurs à propulsion GNL et 36 méthaniers.

Il vient d’annoncer deux nouvelles commandes, dont une portant sur deux méthaniers de 174 000 m3 pour un propriétaire non identifié mais basé en Asie et dont la livraison est prévue d'ici mai 2026 tandis que l’autre comprend quatre méthaniers pour un exploitant basé en Europe et une livraison d'ici octobre 2026. La valeur du premier contrat est annoncée à 616,7 milliards de wons (430 M$) et le second à 1,23 trillion de wons (860 M$), soit environ 215 M$ par navire, confirmant l’inflation des coûts de construction. 

8,9 Md$ de commandes

Selon des sources de la construction navale, ces contrats seraient liés au méga programme de construction navale de Qatar Energy. Après une période de sommeil, la géant du gaz qatari redouble d’activité. La société grecque TMS Cardiff Gas vient de commander deux méthaniers de 174 000 m3 à DSME dans le cadre de ce programme. Le fait n’a pas été confirmé par les intéressées mais les compagnies japonaise Meiji Shipping et malaisienne MISC auraient signé dans cette optique pour six méthaniers, dont quatre pour la première et deux pour la seconde...

La rédaction

Photo : ©DSME