Le Statia, un pétrolier de 150 200 tpl, opéré par l’armateur belge, a été propulsé avec un mélange de biocarburants fabriqué par BP. C’est l’un des premiers tests de cette nature dans le secteur pétrolier.

Euronav, qui dispose d'une flotte de plus de 70 pétroliers en propriété et en exploitation, a récemment réalisé des expérimentations avec un mélange de biocarburants (30 %), associés à du VLSFO (70 %) pour alimenter un suezmax. Au cours d'un essai de deux semaines, alors que le navire était en route pour l'Angola, l’armateur de tankers indique qu’aucun dysfonctionnement susceptible d'entraîner une panne n’a été rélevé. 

Le suezmax a été avitaillé au port de Rotterdam, le gouvernement néerlandais encourage, via des incitations, certains carburants marins  alternatifs dont les biocarburants (Incentive Scheme for Climate-Friendly Shipping).

Peu d’investissements

« Il est important pour nous de comprendre comment manipuler les biocarburants sur nos navires, de tester leur longévité et leur stabilité, et comment ils se comportent lorsqu'ils sont utilisés dans les moteurs, etc. La migration vers l'utilisation de biocarburants est une étape cruciale sur la voie de la réduction des émissions, car elle permet d’améliorer notre impact global sur l'environnement avec peu d'investissements supplémentaires », a indiqué à l’occasion de la présentation Rustin Edwards, responsable du fuel chez Euronav, qui considère les biocarburants comme une « passerelle essentielle vers la décarbonisation en attendant le développement et la disponibilité de carburants à zéro émission. »

Euronav rappelle qu’il est l’un des membres fondateurs des principes Poseidonde la charte Sea Cargo et signataires de la déclaration Call to Action for Shipping Decarbonization du Forum maritime mondial. 

La rédaction

Photo : ©VesselFinder