L’armateur allemand de porte-conteneurs et le groupe portuaire allemand Eurogate/Contship vont construire et exploiter un second terminal à Damiette d’une capacité de 3,3 MEVP. La mise en service est prévue en 2024. 

Après avoir repris en septembre la participation de 30 % d’APM Terminals (groupe Maersk) dans le capital de la société qui gère le terminal à conteneurs de Jade Weser à Wilhelmshaven (CTW) aux côtés d’Eurogate (70 %), l’armateur allemand manifeste à son nouveau son intérêt pour les terminaux portuaires. 

C’est encore avec le groupe Eurogate que le transporteur s’associe pour un nouveau projet, cette fois à Damiette, où les partenaires vont construire et exploiter pendant trente ans le deuxième terminal du port égyptien. À cette fin, une coentreprise – Damietta Alliance Container Terminal–, a été créée, dont le capital sera détenu par Hapag-Lloyd (39 %), Eurogate et sa filiale Conship Italia (29,5 % des parts) et Middle East Logistics & Consultants et Ship & C.R.E.W. Egypt (1 % chacun).

D’une capacité nominale de 3,3 MEVP, la nouvelle infrastructure devrait entrer en service en 2024. Hapag-Lloyd compte en faire un hub de transbordement en Méditerranée orientale. La signature de l'accord de concession a eu lieu le 10 mai au Caire, en Égypte.

Le marché africain devient un terrain d’affrontement pour les grandes compagnies. Plus d’infos ici

Photo : ©Damiette