L'Inde, deuxième producteur et premier exportateur mondial de riz, devrait réaliser une campagne 2020-2021 record de 121,46 Mt, selon le ministère de l'Agriculture indien.

La campagne agricole de l'Inde pour les principales cultures, qui s'étend de juillet à juin, devrait se solder par une production record probable. Les prix à l'exportation pourraient toutefois baisser, tempère un négociant basé à Delhi, alors que le prix moyen à l'exportation s’établit à 366 $/t, contre 399 $ l’an dernier.

L'Inde qui fait face à une terrible épidémie consécutive à un variant du coronavirus, a exporté 13,1 Mt de riz jusqu'à présent, contre 5,1 Mt lors de la précédente campagne en 2019-20 selon les données de l'Agricultural and Processed Food Products Export Development Authority.

Exportations encore marginales

Le pays devrait également effectuer une très belle récolte de blé, à 108,75 Mt contre 107,86 Mt l'année dernière. Cependant, les prix moyens à l'exportation du blé pourraient ne pas baisser car l'augmentation attendue de la production est marginale.

L'Inde, deuxième producteur mondial de blé, n'a pas été en mesure d'exporter des quantités significatives de cette céréale pendant plusieurs années faute de compétitivité-prix alors que les prix étaient tirés vers le bas au niveau mondial. Compte tenu de la hausse des prix mondiaux du blé, l'Inde se trouve en position d'en  exporter. La production de maïs en 2020-21 est attendue à 30,24 Mt soit plus de 5 % de plus que l'année précédente selon les estimations du gouvernement.

La rédaction