Le distributeur britannique a décidé d’assurer son transport par ses propres moyens pour s’affranchir des perturbations actuelles du transport maritime et assurer ses stocks à un moment stratégique pour la vente au détail.

Dans l’escarcelle de Walmart jusqu’en octobre, revendu alors à deux frères britanniques, qui ont fait fortune dans les stations-service, et au fonds d'investissement TDR Capital, le numéro trois du secteur de la distribution outre-Manche, avec une part de marché de 14,1% selon Kantar et plus de 600 supermarchés, va à son tour organiser son transport maritime par ses propres moyens. Home DepotWalmart, Ikea, Cotsco, Coca Cola, mais aussi le compatriote de Asda John Lewis... l’ont précédé.  

La chaîne de supermarchés britannique a annoncé qu’elle avait affrété un porte-conteneurs, parti de la Chine avec 350 EVP et qui devrait toucher les côtes anglaises cette semaine.

« C'est la première fois qu'Asda affrète son propre navire et nous l'avons fait pour sécuriser nos stocks et qu’il y ait des marchandises dans les rayons pour Noël », a déclaré un porte-parole de l’entreprise à la BBC.

La rédaction