Avec l’arrivée du spécialiste du reefer, Philippe Fauveder & Cie, dans le groupe Léon Vincent Overseas, le commissionnaire de transport maritime français va peser plus de 105 000 EVP dont 25 % en conteneurs frigorifiques.

Nouvelle étape dans l’histoire de Léon Vincent Overseas (LVO), déjà composé d’une vingtaine d’entreprises (Leon Vincent, Cargotrans, Tramar ATI...). La société de Montoir-de-Bretagne Philippe Fauveder & Cie, spécialiste du transport frigorifique (85 M€ de chiffre d’affaires), vient apporter sa pierre à l’édifice construit par Philippe Massot, le PDG de LVO. 

« Chaque structure conserve sa marque, son fonctionnement et s’appuie sur les forces et compétences de ses propres équipes. Le groupe de son côté apporte des synergies et une aide financière et stratégique permettant le développement de chaque marque, perpétuant ainsi le travail réalisé par les fondateurs », justifie Philippe Fauveder, fondateur et dirigeant de l’entreprise éponyme, qui exerce depuis cette année sous la marque Fauveder Overseas.

105 000 EVP dont 25 % en reefer

Le rapprochement, qui doit se finaliser avant la fin de l’année, permettra à LVO de peser plus de 105 000 EVP, dont 25 % en reefer. Deux autres entreprises devraient « venir compléter en 2022 notre offre de services », indique en outre Philippe Massot.

Du chemin parcouru pour cette entreprise qui, il y a huit ans, rompait les amarres avec le manutentionnaire portuaire belge Sea-Invest, grâce à un MBO bâti autour d’un pool financier. Créé à Calais en 1932 par Léon Vincent, l’entreprise avait démarré son activité sur le trafic de bois et de charbon avant de se diversifier dans le transport de fruits et spécialisé dans le stockage, groupage et le fret maritime. Elle est bien implantée en France métropolitaine et dans les ports ultramarins où elle fait face à Bolloré.

A.D.

Photo : ©LVO