Depuis le lancement du plan de relance en 2020, 141 sites industriels français ont bénéficié d’aides publiques pour les accompagner dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, selon le ministère de l’Industrie. Parmi ceux-ci : ArcelorMittal à Fos-sur-Mer, Kem One à Martigues, Vicat à Montalieu, Roquette à Merville.

Au total, depuis l’entrée en vigueur des aides au titre de la relance économique, 758 M€ ont été consacrés à la décarbonation du secteur de l’industrie, a indiqué en fin de semaine dernière la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher. Ces fonds ont concerné 141 sites industriels et devraient permettre « une réduction globale d'environ 2,8Mt équivalent CO2 par an des émissions de l'industrie française. » En 2020, l'industrie française a émis l'équivalent de 79 Mt de CO2, soit un peu moins de 20 % de la totalité des émissions françaises. Le gouvernement français s’est engagé à réduire de 35 % leurs émissions d'ici 2030 et parvenir à la neutralité carbone en 2050.

42 nouveaux dossiers éligibles

Parmi les 42 nouveaux bénéficiaires annoncés ces derniers jours, figurent des groupes sidérurgiques comme ArcelorMittal à Fos-sur-Mer, Tata Steel à Maubeuge, des usines chimiques comme Kem One à Martigues ou Sanofi Chimie à Aramon, des sites pétroliers (Esso raffinage à Port-Jérome sur Seine, ou Total raffinage à Gonfreville), des cimentiers (Calcia à Airvault ou Vicat à Montalieu), des industriels de l’agroalimentaire (Nestlé, Roquette, Labeyrie, Téréos, etc.).

Quarante-deux d’entre eux avaient été sélectionnés dans le cadre de dispositifs pilotés par l’Ademe (appel à projet « efficacité énergétique et décarbonation des procédés » et dispositif « biomasse»).

La rédaction

Photo : Le cimentier européen Vicat a équipé son usine de Montalieu-Vercieu en fin d’année dernière du dispositif CO2ntainer qui permet valoriser les poussières de cimenterie, « carbonatées » avec ce CO2 pour être transformées en granulats légers présentant des caractéristiques intéressantes en terme d’isolation thermique.