Le PDG de Hapag-Lloyd, Rolf Habben Jansen, l’avait laissé entendre à l’occasion d’un échange par visioconférence le 7 avril. La compagnie allemande vient d’annoncer un investissement de 550 M€ dans une importante commande pour 150 000 EVP de conteneurs. Ceux-ci doivent être livrés dans les tout prochains mois.

À l’occasion d’un échange par visioconférence le 7 avril sur les suites du blocage de Suez, Rolf Habben Jansen avait indiqué que Hapag-Lloyd avait acheté 300 000 conteneurs au cours des douze derniers mois, ajoutant qu’il envisageait de nouvelles commandes. L’armateur indiquait également qu’il comptait « utiliser les conteneurs de manière plus efficace » à l'avenir, mettant par exemple les boîtes vides à la disposition des clients un peu plus tard qu'avant, « c'est-à-dire seulement cinq jours au lieu de dix avant le départ. » 

Le conteneur, cette vulgaire boîte devenue si essentielle

La pénurie d’équipements est structurelle. Elle date déjà de quelques années mais la pandémie a aggravé le phénomène. La généralisation du télétravail et les confinements ont complétement désorganisé les chaînes d’approvisionnement mondiales, dopé la consommation, et modifié les comportements d’achats en générant des besoins accrus d’écrans, d’ordinateurs, de téléphones portables, de tablettes, de consoles de jeu, d’appareils sportifs… L’offre de transport ne parvient plus à absorber la demande alors que les ruptures de stocks menacent beaucoup de secteurs.

De nombreux ports dans le monde connaissent actuellement une congestion importante, les navires faisant la queue pour pouvoir accoster. La situation retarde encore le cadencement des rotations et le repositionnement des conteneurs vides là où ils sont attendus, c’est-à-dire en Asie, usine du monde, pour être ensuite réexpédiés là où ils sont consommés, en Europe et encore davantage en Amérique du Nord.

Rolf Habben Jansen : « La situation des ports est critique mais moins tendue en Europe »

550 M$ investis dans des boîtes 

Pour soulager un peu le marché, le numéro 5 mondial vient de commander 150 000 EVP, tant des conteneurs dry que reefers. Ainsi 8 000 EVP de conteneurs dits spéciaux pour les marchandises hors gabarit ou dangereuses. Certaines de ces boîtes ont déjà été livrées et intégrées à son parc au cours du premier trimestre de 2021 mais la majorité doit encore être livrée dans les prochains mois. La compagnie maritime ne précise pas son calendrier de livraison, les contrats ont été confiés à des fabricants chinois. Aucune information non plus sur la répartition entre conteneurs frigorifiques et standard. 

Les investissements totalisent quelque 550 M$, « ce qui en fait l'une des plus grosses commandes de conteneurs de notre histoire » indique Hapag-Lloyd. « Avec ses récentes commandes de conteneurs, Hapag-Lloyd contribue aux efforts visant à améliorer la situation actuelle et sera en mesure d'offrir à ses clients un bien meilleur service », estime Rolf Habben Jansen.

Adeline Descamps

Sur le même sujet