La production mondiale de céréales pour la campagne de commercialisation 2021-22 devrait être de 2,287 milliards de tonnes, soit 3 Mt de moins que ce que le Conseil international des céréales avait initialement prévu. Toutes les prévisions portant sur la production, commercialisation, échanges et stocks du blé, maïs et soja sont réévaluées. 

Dans ses perspectives mensuelles publiées le 18 novembre, le Conseil international des céréales revoit la production mondiale de céréales à la baisse de quelque 3 Mt pour la porter à 2,287 milliards de tonnes. L'estimation a été réduite en grande partie en raison d'une réduction de la production mondiale de blé. Le Conseil a également réévalué ses prévisions sur la consommation mondiale de céréales (-1 Mt) par rapport à son estimation d'octobre, pour atteindre 2,29 Mdt en raison d'une hausse de la production de maïs. Il a en revanche maintenu ses hypothèses pour le commerce mondial à 421 Mt et sa projection pour les stocks de report mondiaux à 600 Mt.

Dans le détail, pour le blé, la production a été réduite de 4 Mt pour atteindre 777 Mt mais les perspectives pour les échanges sont en revanche rehaussées de 2 Mt pour atteindre 196 Mt. L’organisation table en outre sur une consommation mondiale de blé inférieure, à 782 Mt contre 783 Mt le mois dernier. Les nouvelles attentes pour les stocks de report de blé sont également baissières, à 274 Mt contre 276 Mt.

Des écarts de trajectoire

La production mondiale de maïs pour la campagne 2021-22 devrait s’établir à 1,212 Mdt et non plus de 1,210 Mdt et le commerce a été légèrement réestimé, à 177 Mt contre 178 Mt. Mais la consommation (1,203 milliard de tonnes) et les stocks de report (287 Mt) sont en revanche tirés vers le haut. 

La production mondiale de soja a été maintenue à 380 Mt, la consommation a 375 Mt (- 1 Mt), les échanges commerciaux à 168 Mt (- 2 Mt). 

La rédaction

Photo : ©DR