La tête de série de trois navires de transport de voitures et de camions (PCTC) hybride GNL/électrique a été livrée par Jiangnan Shipyard à la compagnie ro-ro spécialisé sur le short sea européen.

L’Auto Advance est le premier d'une série de trois Pure car & truck carrier (PCTC) que le chantier naval chinois de Jiangnan a construit pour le spécialiste du transport de véhicules. Il a été conçu dans le cadre d'un partenariat entre UECC, DNV et sa filiale à Jiangnan, Shanghai Merchant Ship Design & Research Institute, afin d'intégrer « une technologie éprouvée dans une nouvelle configuration visant à améliorer les performances opérationnelles et environnementales », indique UECC. Le navire de 168 m de long et de 28 m de large affiche une capacité de 3 600 véhicules répartis sur 10 ponts.

« Après avoir mis en service les tout premiers PCTC bicarburants au GNL il y a cinq ans, UECC réceptionne le premier au monde des navires hybrides GNL-batterie, a déclaré à cette occasion Glenn Edvardsen, directeur général de la compagnie, qui en attend deux autres. C'est un autre grand pas en avant dans l'exploitation écologique des navires. Les performances enregistrées lors des essais en mer ont confirmé la viabilité de cette technologie. »

Ensemble de batteries de Corvus Energy

Outre la double motorisation et la technologie hybride à batterie, la coque a été étudiée pour un meilleur rendement énergétique et la compagnie a eu recours au système de stockage d'énergie (ESS) de la société finlandaise WE Tech. Cette technologie utilise un ensemble de batteries de Corvus Energy. Les navires sont équipés de seulement deux groupes électrogènes auxiliaires à double carburant, en plus du moteur principal. Les batteries seront chargées en mer de façon à manœuvrer dans les ports uniquement sur batterie et à assurer les besoins énergétiques du navire.

Premiers PCTC verts

L’ensemble permettrait, selon l’entreprise, d’aller au-delà de l'exigence de l'OMI de réduire l'intensité de carbone de 40 % par rapport aux niveaux de 2008. « Les émissions de CO2 devrait être réduites d'environ 25 %, les émissions de SOx (dioxyde de soufre) et de particules de 90 % et les émissions de NOx (oxydes d’azote) de 85 % grâce à l'utilisation du GNL, tandis que les nouveaux navires respecteront également les limites d'émissions de NOx de niveau 3 de l'OMI pour la mer du Nord et la mer Baltique », assure l’entreprise.

UECC estime qu'elle est actuellement la seule compagnie maritime de son segment de marché à investir dans des navires verts. 

La rédaction

Photo : L’Auto Advance est le premier d'une série de trois Pure car & truck carrier (PCTC) que le chantier naval chinois de Jiangnan a construit pour UECC ©Jiangnan Shipyard