Le gestionnaire du réseau belge de distribution de gaz, qui opère notamment le terminal gazier de Zeebrugge, et la société néerlandaise Titan LNG, qui exploite déjà le souteur FlexFueler001 basé à Amsterdam, ont réceptionné la barge qui opèrera à partir d’Anvers dès février 2021.​

La réplique du FlexFueler 001, qui est entré en service au cours du premier semestre 2019 au port d’Amsterdam et opéré par Titan LNG seul, a été livré par le constructeur Kooiman Marine aux deux partenaires dans cette nouvelle aventure. Titan LNG réalise actuellement les derniers essais et finalise la formation de l’équipe. Le deuxième souteur, long de 70 m, sera basé au quai 526/528 du port d’Anvers. Fluxys avait été retenu en 2015 pour la fourniture d’une solution de soutage GNL à l’issue d’un appel d’offres lancé par le port flamand. Titan LNG y exploite déjà un poste de soutage permanent pour les navires fluviaux.

Il avitaillera dès février 2021 des bateaux fluviaux et des petits caboteurs. Le soutage en GNL s’effectuait jusqu’à présent avec un camion-citerne en provenance du terminal GNL de Zeebrugge. « L’avantage du FlexFueler 002 est sa flexibilité : des navires fluviaux et caboteurs auront la possibilité d’être ravitaillés en GNL peu importe l’endroit où ils sont en train de charger ou de décharger leur cargaison », précisent les deux partenaires.

Bientôt du biogaz liquéfié ou du méthane synthétique liquéfié

Titan LNG, en tant que gestionnaire de la barge de soutage à long terme, envisage, peu après le lancement des activités en février 2021, de rendre disponible le biogaz liquéfié (issu de déchets organiques) ou du méthane synthétique liquéfié (à partir d’hydrogène vert et de CO2 capté) pour des navires utilisant le GNL comme carburant. Le projet des deux associés a été soutenu financièrement par l’Union européenne dans le cadre des Réseaux transeuropéens de l’énergie.

Depuis janvier 2019, un navire utilisant le GNL comme carburant escale régulièrement au port d’Anvers : il s’agit du Containerships Nord (1380 EVP), porte-conteneur de la filiale intra-européenne de CMA-CGM. 

A.D.

©DR