Le 3 janvier, la Commission européenne a approuvé le régime français des aides en faveur de la création et de la modernisation des installations de terminaux embranchés (ITE). La somme allouée par l'État est de 60M€ et sera sous forme de subventions non remboursables.L'objectif de ces aides vise à redynamiser les embranchements ferroviaires privés et donc le ferroviaire dans la logistique des négociants. Pour la commission européenne, ce dispositif s'inscrit dans la politique commune des transports visant à encourager les modes moins polluants.

Sur le même sujet