Korea Shipbuilding & Offshore Engineering, qui chapeaute Hyundai Samho et HHI, vient d'engranger des commandes de porte-conteneurs totalisant 2,4 Md$. Un bon départ pour atteindre l'objectif annuel de 17,4 Md$.

Korea Shipbuilding & Offshore Engineering (KSOE), qui coiffe Hyundai Samho et HHI, laquelle intègre aussi les filiales coréenne Hyundai Mipo vietnamienne Hyundai Vinashin, a déclaré en début de semaine avoir reçu des commandes de porte-conteneurs d'une valeur de 1,33 trillion de wons (1,1 Md$). Elles comptent quatre porte-conteneurs de 16 000 EVP, quatre de 2 500 EVP et un méthanier de 174 000 m3, a indiqué la société dans un communiqué.

Les quatre unités de16 000 EVP, dont le(s) commanditiare(s) n’est (ne sont) pas connu(s), seront construites par Hyundai Heavy Industries à Ulsan et livrés au cours du premier semestre 2025. Les navires de 2 500 EVP seront confiés à Hyundai Mipo à Ulsan et livrés d'ici la seconde moitié de 2023 tandis que le méthanier a été alloué à Hyundai Samho Heavy Industries et sera livré au premier semestre 2025.

30 % de l’objectif atteint

Hyundai Samho a décroché de son côté des commandes de 1,3 Md$ pour six grands porte-conteneurs alimentés au GNL et un méthanier. Les courtiers identifient CMA CGM comme étant à l’origine de celle des six unités de 15 000 EVP, à livrer au cours du premier semestre 2024.

Le méthanier de 174 000 m3, long de 289,9 m, est dédié à une compagnie asiatique qui le réceptionnera au cours du second semestre de 2024. Il disposera d’une propulsion bicarburant et d’une technologie de reliquéfaction du GNL.

Hyundai Samho Heavy Industries a pour objectif d’engranger en 2022 des commandes d'une valeur totale de 4,6 Md$ avec 30 navires. Avec les dernières, il a déjà atteint près de 30 % de son objectif.

A.D.