Les changements climatiques, dont le premier exportateur mondial de charbon a fait les frais, ne dissuadent pas l’Australie, premier exportateur mondial de charbon, de renoncer à ce produit qui nourrit son excédent commercial. Actuellement, l’offre ne permet pas de répondre à la forte demande de la Chine et de l’Inde. 

L’Australie va continuer à extraire du charbon pour l'export en raison d'une hausse de la demande – « nous continuerons à extraire les ressources que nous pouvons vendre sur le marché mondial », a indique Scott Morrison, le Premier ministre australien. Une étude, que la revue Nature vient de publier, indique que 89 % des ressources mondiales de charbon et 95 % du charbon australien doivent être sanctuarisées si le pays veut avoir la moitié des chances d’atteindre l'objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5°C par rapport aux niveaux de la période préindustrielle.

Le Premier ministre préfère croire qu'à terme la technologie permettra de brûler le charbon « d'une manière beaucoup plus respectueuse pour le climat ».

Les incendies, la sécheresse et les cyclones d'une rare intensité qui ont frappé le pays sont, selon des scientifiques, aggravés par le changement climatique. Mais l'Australie, l'un des principaux exportateurs d'énergies fossiles au monde, a refusé de fixer un objectif de zéro émission de carbone.

Les exportations de charbon, deuxième produit d'exportation du pays après le minerai de fer, ont rapporté 31 Md$ au pays en un an.

Razzia de charbon

Les prix du charbon en Asie ont encore atteint nouveaux sommets, l’offre peinant à répondre à la demande de la Chine et de l'Inde qui s'arrachent le combustible pour reconstituer des stocks extrêmement bas et répondre à la forte consommation d'électricité. 

En Chine, premier consommateur mondial, les contrôles de sécurité dans les mines ralentissent la production. En Inde, deuxième consommateur, c’est la saison de la mousson et les restrictions sanitaires qui l’entravent.

Le contrat à terme sur le charbon thermique le plus négocié sur le Zhengzhou Commodity Exchange a atteint le 7 septembre le niveau record 151,63 $ la tonne.

En Inde, les prix du charbon thermique américain ont augmenté d'un tiers au cours des 15 derniers jours et sont en hausse de plus de 100 % par rapport à il y a un an.

Les prix du charbon des exportateurs australiens et indonésiens ont également atteint des sommets historiques récemment, les prix du charbon australien Newcastle ayant augmenté d'environ 50 % et les prix des exportations indonésiennes de 30 % au cours des trois derniers mois.

Les contrats à terme chinois pour le charbon à coke, une matière première principalement utilisée dans la fabrication de l'acier, sont également en hausse, et ont gagné plus de 50 % en trois mois.

La rédaction