L’armateur japonais et le groupe néerlandais spécialisé dans l’entreposage des produits pétroliers, chimiques et énergétiques ont annoncé la création d’une joint-venture en vue de gérer et opérer une unité flottante de stockage et de regazéification au sein du futur terminal de GNL de Hong Kong.

L’accord signé entre le néerlandais Vopak et le japonais MOL prévoit d’octroyer à Vopak 49,99 % des parts de la joint-venture qui gérera le FSRU Challenger de MOL, une unité flottante de stockage et de regazéification au sein de Hong Kong LNG Terminal avec lequel la coentreprise a signé un contrat à long terme. Le navire de stockage sera rebaptisé en Bauhinia Spirit. 

D’une capacité de 7 500 m3, le premier terminal de GNL de Hong Kong, en cours de construction, 25 km au sud-ouest du port, devrait être opérationnel vers la mi-2022. 

Le transporteur japonais est impliqué dans plus de 100 projets de méthaniers et de FSRU tandis que Vopak administre quatre terminaux GNL en exploitation et plus de 300 jetées dans son réseau mondial de terminaux.

Les deux groupes envisagent d'autres opportunités en aval pour le soutage du GNL, MOL prévoyant d'exploiter environ 90 navires alimentés au GNL d'ici 2030.

La rédaction