Le numéro deux du transport maritime de conteneurs a fait une offre pour acquérir le transporteur brésilien Log-In Logistica, offrant 25 réals par action, soit 4,79 $, pour au moins 62 % et au plus 67 % du total des actions.

MSC a annoncé avoir fait une offre pour acquérir 67 % des parts du transporteur brésilien Log-In Logistica. À 4,08 $ par action, l’entreprise cotée à la bourse de Sao Paulo se voit valorisée à 506 M$. Le cours de son action a immédiatement réagi, en bondissant de 50 % pour atteindre 20 réals en fin de la semaine dernière.

L'offre a été placée par SAS Shipping Agencies Services, filiale de MSC, et fait suite à plus de deux décennies de collaboration entre les deux sociétés, indique le transporteur maritime dans un communiqué. 

Offre non sollicitée

Les autorités brésiliennes de la concurrence ont été informées de l'offre non sollicitée tandis que la direction de Log-In Logistica fait valoir dans un communiqué qu’elle allait analyser le contenu de la proposition. Selon MSC, l'opération se ferait par le biais d'une vente aux enchères d'actions dans les 30 jours suivant la publication d'un avis public. 

Ex-Vale

En plus d’un portefeuille de terminaux au Brésil, Log-In possède sept porte-conteneurs d’une capacité de 1 674 à 2 800 EVP pour une capacité totale de 18 016 EVP. Exploités sous pavillon brésilien, les navires sont exploités pour des services de cabotage le long de la côte brésilienne mais aussi au-delà, en Argentine jusqu’à à la région de Plate et à l'Uruguay. Certains services sont opérés en partage avec Mercosul Line, la filiale brésilienne de CMA CGM. Le transporteur, qui opère aussi un terminal à Vittoria, a traité 730 000 EVP au premier semestre de cette année, 579 700 EVP en cabotage.

Fondée en 1962 sous le nom de Docenave pour assurer le transport de vrac sec du géant minier CVRD, aujourd'hui connu sous le nom de Vale, l’entreprise s'est ensuite lancée dans le conteneur. Ce n’est qu’en 2007 qu’elle elle a pris le nom de Log-In, peu avant que Vale ne vende une partie de ses parts tout en conservant une participation de 31 % jusqu'en 2014.

Face à Aliança (Maersk) et Mercosul (CMA CGM)

Elle a mis un terme à ses opérations ferroviaires en 2011 et à ses activités de vrac sec en 2016 pour se concentrer sur le transport côtier (conteneurs) de de véhicules, les opérations portuaires (Vitoria) et les services logistiques. 

Outre Login-Logistica, seules deux compagnies ont le droit de transporter des conteneurs dans le pays, Aliança (groupe Maersk) et Mercosul (CMA CGM), fait observer Dynamar. L'acquisition de Log-In Logistica est pour le consultant néerlandais la seule option pour MSC d’entrer dans le cabotage brésilien, la création d’une nouvelle compagnie étant quasiment impossible.

C’est une première pour MSC, note Alphaliner, qui classe Log-In Logistica à la 47e place mondiale de son classement des 100 premiers transporteurs. La compagnie suisse « a opéré par croissance organique, ne rachetant que rarement d'autres transporteurs de conteneurs, à l'exception d'une participation minoritaire dans la Linea Messina, basée à Gênes. »

A.D.
 

Photo : ©DR