Selon le courtier maritime Braemar ACM, MSC aurait signé pour 13 porte-conteneurs de 16 000 EVP auprès de Dalian Shipbuilding Industry Co (DSIC) et Guangzhou Shipyard International (GSI), entités de China State Shipbuilding Corp. (CSSC), pour un montant de 120 M$ par unité.

Si elle était confirmée par le numéro deux mondial de la ligne régulière, la commande de 13 navires de 16 000 EVP s’élèverait à plus de 10 milliards de yens (1,52 Md$). Les nouvelles constructions seraient réparties entre DSIC et GSI, chargées respectivement de sept et six navires équipés de scrubbers et prêts pour le GNL (pour rappel, « LNG ready » signifie conçus de manière à permettre une conversion ultérieure au gaz naturel, mais à un coût plus important que s’ils avaient été pensés dès l’origine en motorisation hybride). Les livraisons seraient prévues en 2023 et 2024.

Avec ces contrats, MSC, qui n’a pas confirmé, serait alors détenteur du deuxième plus important carnet de commandes de porte-conteneurs, derrière le taïwanais Evergreen. CSSC a de son côté confirmé ces commandes mais sans révéler l'identité de l'acheteur. Au sein du groupe CSSC, GSI n’est pas identifié comme un chantier pour porte-conteneurs, s’étant récemment concentré sur le tonnage roro et ropax avec des commandes de DFDS, Grimaldi, Moby Lines… Les sept navires devraient être fixés sur le site de Longxue-Nansha.

CSSC a par ailleurs confirmé avoir été sélectionné pour les six navires de 15 500 EVP, équipés de scrubbers, de Seaspan. Les premières unités sont attendues au cours du second semestre de 2023.
 
La rédaction