Le 24e transporteur maritime de conteneurs, avec 0,4 % de parts de marché mondiales, va s'introduire sur le marché coréen en novembre, afin de lever jusqu'à 710 M$.

Le transport sud-coréen, créé en 2018 sur les cendres de Hanjin Shipping, rejoint les quelques entreprises de la ligne conteneurisée tentées par une introduction en bourse. SM Lines est motivée par la nécessité de se développer plus rapidement. Acquisition de navires et développement de services, notamment vers la côte est des États-Unis, sont au programme. SM Line exploite actuellement quatre services vers la côte ouest des États-Unis et huit services intra-asiatiques, dont six par le biais de slots et deux par des coentreprises avec d'autres transporteurs sud-coréens.

Elle espère lever entre 510 et 710 M€ avec une action fixée entre 18 000 et 25 000 KRW. Il s'agirait de la première introduction en bourse d'une compagnie maritime sud-coréenne depuis KSS Line en 2007. L'intérêt des investisseurs coréens pour les actifs maritimes est actuellement porteur : le constructeur naval HHI a levé 930 M$ lors d'une introduction en bourse il y a un mois, rappelle Alphaliner.

TS Line aussi...

Les perspectives de SM Lines, opère une flotte de 13 navires, dont 7 en propriété, totalisant 66 350 EVP en capacités, seront stimulées par ses bénéfices d'exploitation : 259 M$ au premier semestre 2021, contre 118 millions en 2020. Elle n'a actuellement aucun navire en commande.

Un autre transporteur de taille moyenne, TS Lines, a confirmé qu'il allait également faire son entrée en bourse l'année prochaine, très probablement à Hong Kong.

La rédaction

Photo : ©SM Line