Dans le sillage des porte-conteneurs, auxquels ils peuvent se substituer, les navires polyvalents sont aussi rares et demandés que les porte-conteneurs.

Dans un contexte de raréfaction des porte-conteneurs très demandés, les navires polyvalents (Multipurpose vessel, MPV), ont également connu une très belle année. Et les tarifs d’affrètement restent à un niveau élevé en cette fin d’année, à en juger par l’indice Toepfer, qui renseigne le marché. Le taux d’affrétement moyen des conventionnels est passé 17 407 $/j à 18 973 $/j entre novembre et décembre. Comme pour les porte-conteneur, ils devraient rester fermes jusqu’au Nouvel an chinois (1er février) au moins.

Possibilités très limitées sur le spot

Selon le courtier maritime allemand Toepfer, la croissance continue des taux étant due à une forte demande de tonnages, la situation ne devrait pas sensiblement évoluer avant un temps. « La forte demande de ces navires reste constante et la perspective des fêtes de fin d’année [Noël, le Nouvel An et le Nouvel An lunaire] ne provoque pas de ralentissement significatif de la hausse en cours, indique le spécialiste. Les navires sont réservés bien à l'avance dans le cadre de contrats d'affrètement à temps, et les possibilités sur le marché spot sont très limitées ».

La rédaction