L'Ukraine est parvenue à évacuer 80 000 t de céréales vers le port roumain de Constanta. D’autres arrivées sont prévues, assure le directeur du port roumain bordant la mer Noire. Le blocage des ports ukrainiens avait contraint à utiliser le rail via la frontière occidentale du pays ou à transiter par les petits ports sur le Danube.

Bloqués immédiatement après l’invasion par la Russie il y a deux mois, les ports ukrainiens ont pu évacuer des premiers chargements de céréales vers la Roumanie, qui partage la mer Noire avec la Bulgarie, la Turquie, la Géorgie et l'Ukraine.

« Nous avons réceptionné environ 80 000 t de céréales, qui sont déjà sont stockées dans des silos. Un autre chargement d’un tonnage similaire est en route », a confirmé à Reuters Florin Goidea, le directeur de Constanta.

2 Mt de stockage

Le port roumain (trafic de 24 Mt en 2021) revendique une capacité de stockage d'environ 2 Mt. Début avril, le ministre roumain des Transports Sorin Grindeanu avait annoncé que les services portuaires ne seraient pas facturés pour les marchandises ukrainiennes. Il était aussi question de réhabiliter une ancienne voie ferrée de dans le port de Galati sur le Danube.

En déplacement dernièrement dans la capitale roumaine, Bucarest, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, avait pour sa part considéré le cas de force majeure comme une opportunité économique pour les ports du Danube. 

Loin des 1,25 Mt

Dans une récente déclaration, le ministre ukrainien de l'Agriculture avait indiqué qu’un volume de 1,25 Mt de céréales et d'oléagineux étaient bloqués dans les ports céréaliers ukrainiens, à bord de 57 vraquiers, et menacés dans leur qualité à brève échéance.

La rédaction