Un consortium international d'entreprises envisage la construction d’un centre de soutage vert dans la Baltique, où les navires pourront se ravitailler en carburants durables. Le projet fait suite aux plans du gouvernement danois visant à faire de l'île de Bornholm et sa région un hub pour développer des ressources durables.

Un consortium appelé Bornholm Bunker Hub, composé d'Orsted, de Molslinjen, de Haldor Topsoe, de Bunker Holding Group, de Wartsila, de Ramboll, de Bureau Veritas et du port de Roenne, étudiera les possibilités d'établir une station de ravitaillement en carburant maritime vert sur Bornholm dans la mer Baltique. Le projet doit évaluer en quoi et comment le Power-to-X (conversion d’électricité en un autre vecteur énergétique : chaleur, gaz de synthèse, hydrogène, méthane) peut répondre au besoin de carburants durables pour les plus de 60 000 navires qui transitent par la mer Baltique.

« Il y a un grand potentiel dans le positionnement de Bornholm en tant qu’île énergétique pour atteindre l'objectif ambitieux du gouvernement danois de réduire les émissions de CO2. Le Danemark a une occasion unique de créer une position industrielle de force dans la production de carburants durables pour le transport et de créer des emplois dans le processus, estime Anders Nordstrøm, vice-président, responsable de l'hydrogène chez Orsted, une des principales entreprises publiques du secteur énergétique au Danemark. L'emplacement stratégique de Bornholm en fait également un hub idéal pour les solutions d'énergie verte ». 

Produire ou importer de l’ammoniac vert

L’étude de faisabilité évaluera le potentiel financier de l’avitaillement en carburants durables dans la mer Baltique, produits à partir de l'énergie éolienne offshore. Les parties prenantes considèrent que Bornholm est bien placé pour exploiter le potentiel de l'électricité verte en combinant les ressources du Danemark, de la Suède, de la Pologne et de l'Allemagne. Dans le cadre du projet, la pertinence d’une production de l'ammoniac vert localement sur Bornholm ou d’une importation dans un premier temps sera également analysée.

Au début de l'année, le gouvernement danois a annoncé qu'il prévoyait de construire la première île artificielle au monde dans cette région de la Baltique afin d'en faire un hub pour l'énergie électrique provenant des parcs éoliens offshore. 

La rédaction

Photo : ©DR

Sur le même sujet