Les chargeurs qui ne disposent pas de contrats à long terme se voient imposés des temps d’attente pouvant aller jusqu’à six semaines pour charger leurs conteneurs en sortie d’Europe vers l’Asie. Plusieurs raisons expliquent cette sous-capacité soudaine. Le Nouvel an chinois a ralenti l’économie chinoise qui redémarre en ce début de mois de mars. Ensuite, les armateurs doivent positionner leurs navires pour le 1 er avril en Asie en vue du démarrage des nouveaux services des alliances. Pour être...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous