Le 105 e congrès de la Fédération française des pilotes maritimes a révélé que les personnels nés entre 1964 et 1966 vont quitter la profession dans les prochaines années. « Au total, nous estimons qu’environ une centaine de pilotes devront être remplacés entre 2020 et 2025 », a expliqué Jean-Philippe Casanova, le président de la fédération, qui revendique une effectif de 331 pilotes opérant en métropole et outre-mer.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous