Le géant pétrolier britannique a annoncé fin août avoir vendu tous ses actifs en Alaska à l’Américain Hilcorp pour 5,6 Md$, incluant les capacités de production de pétrole et de gaz et le transport par oléoduc. La vente s’inscrit dans un programme (2019-2020) de désinvestissement à hauteur de 10 Md$. BP a commencé à forer en 1968 le puits qui a permis de révéler le potentiel du champ de Prudhoe Bay (13 milliards de barils de pétrole depuis 1977). Quitter l’Alaska ne...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous