Le chantier chinois, coté à la bourse de Singapour, a obtenu une commande pour la construction de cinq vraquiers, dont deux VLOC de 325 000 tpl et trois kamsarmax de 82 000 tpl. Le propriétaire japonais Kambara Kisen est à l’origine de la commande des trois kamsarmax qui seront construits sur le chantier naval de Taicang, où est basé Jiangsu Yangzi-Mitsui Shipbuilding. La commande des deux VLOC de 325 000 tpl a été passée par un propriétaire asiatique anonyme. Yangzijiang a obtenu, ce dernier mois, de nouvelles...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous