La Commission européenne a autorisé le 11 juillet l’octroi au chantier naval allemand P+S Werften d’une garantie d’État pour un prêt de sauvetage de 152,4 M€. Cette aide d’une durée et d’une portée limitées est conforme aux lignes directrices communautaires en matière de sauvetage et de restructuration d’entreprises en difficulté. La Commission l’a approuvée en attendant de pouvoir se prononcer sur le plan de restructuration que l’Allemagne doit soumettre dans les six mois...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous