« Les capacités nautiques du terminal du Verdon, port en eaux profondes, et ses vastes disponibilités foncières (100 ha) confortent le port de Bordeaux dans sa volonté de développer au Verdon de nouvelles activités industrielles et logistiques (vracs industriels et énergétiques, logistique », peut-on lire dans le règlement de consultation du nouvel appel à candidatures, émis le 7 juillet par le Grand port maritime de Bordeaux. Désireux de tourner la page d’Europorte, ex-candidat à l...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous