Abandonné au début du xx e siècle pour des questions de ponctualité imposées par les logiques industrielles, le transport de marchandises à la voile pourrait faire son retour en 2019-2020 pour rallier l’estuaire de la Loire et la côte Est des États-Unis. C’est en tout cas l’ambition de la start-up nantaise Neoline, fondée en 2011 par un pool d’officiers de la Marine marchande, dont Michel Pery, son président, qui a bourlingué durant vingt-six ans sur les mers du globe à la barre de...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous