Il faut être chouette (sagesse et champ de vision large) pour naviguer dans les eaux cahoteuses de la Manche et de la mer du Nord. « La dynamique sous séquestre », écrivions-nous l’an dernier pour caractériser ce marché si spécifique. Il ferait encore le job cette année. Avec cependant une incertitude de moins. Après des mois de tergiversations, valses-hésitations et chausse-trappes, les souveraines élections et le vote à la Chambre des communes ont acté le divorce. Le Brexit aura bien lieu le...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous