Parmi les grands ports maritimes français, Nantes Saint-Nazaire Port s’en sort plutôt mieux que ses homologues, en partie en raison de ses trafics diversifiés. Le port de la façade ouest sort d’un premier semestre à la conjoncture inédite avec une baisse d’activité limitée à 2-3 %. Nantes n’échappe pas à la double crise qu’ont connue les ports français dans leur ensemble: les mouvements sociaux en lien avec le projet de réforme des retraites, vécus sévè...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous