Les engrais confortent leurs trafics. En revanche, crise sanitaire et Brexit ont malmené les échanges avec la Grande-Bretagne et les îles Anglo-Normandes, notamment sur le trafic passagers. Le troisième port de commerce breton présente, à l’issue du troisième trimestre 2021, un bilan en nette augmentation par rapport à celui de 2020, fortement impacté par la crise sanitaire et par des grèves de dockers. Le tonnage manutentionné sur les quais de la cité malouine ont bondi de plus de 38 %, passant de 522...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous