Le marché européen du transport maritime de courte distance paraît plus indécis. Si les taux de fret se maintenaient encore en mars, dernières données disponibles, à des niveaux supérieurs de 72,39 % à ce qu’ils étaient en mars 2021, les effets de la guerre en Ukraine et la flambée des coûts de combustibles de soute n’ont pas tardé à se matérialiser dans les affrètements à temps. Le taux moyen pour les navires de 3 200 à 3 800 tpl s’élevait alors...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous