Pour atteindre l’objectif de 50 parcs offshore et une capacité de 40 GW à l’horizon 2050, le rythme des attributions va devoir s’accélérer. D’ici 2035, la filière doit investir plus de 40 Md€ dans les différents projets. Quant aux ports, ils prévoient encore des aménagements pour faire face à ce nouvel eldorado, avec de plus en plus d’éoliennes flottantes en ligne de mire. L’Observatoire national de l’éolien en mer a été annoncé en août dernier...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous