Les assureurs ont d’ores et déjà prévenu: ils ne seront disposés à couvrir les navires que s’il existe des dispositions relatives aux escortes de la marine internationale et une stratégie claire pour lutter contre les mines marines. Reste à définir ce que les assureurs entendent par une escorte acceptable. Certains, qui ne veulent pas être nommés (affaire sensible) seraient « rassurés » si les technologies satellitaires étaient utilisées pour identifier l’emplacement des...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous