Durant le premier semestre, les ports américains ont fait une razzia sur les trafics

Sous pression d’un boom de la consommation inédite outre-Atlantique, deux ensembles portuaires américains, à l’Est et à l’Ouest, ont tout emporté sur le passage durant le premier semestre au point de rivaliser avec certaines grandes places asiatiques. La comparaison avec les trafics de 2019 délivre une mauvaise nouvelle pour Hambourg.

Céréales : exportations françaises attendues en hausse

Après la mauvaise récolte 2020, la moisson 2021 devrait permettra à la France d’augmenter ses exportations de blé tendre. La faible qualité limitera toutefois la progression du grand export, tandis que des pays européens comme l’Espagne ou le Benelux devraient se tourner volontiers vers l’épi français.

Dominique Mathern, représentant du port d’Anvers en France : « Le succès d’une liaison ferroviaire repose sur une approche de corridor »

Le représentant du port d’Anvers intervenait dans une des tables rondes organisées dans le cadre des Assises du Port du Futur, le rendez-vous annuel du Cerema qui se tient ces 22 et 23 septembre. Le port belge a de grandes ambitions ferroviaires. Et ses objectifs ne sont pas irréalistes, assure Dominique Mathern. Anvers n’a jamais caché ses intérêts pour l’Hexagone.

Le retour des cyberattaques

CMA CGM a confirmé dans une note aux clients avoir fait l’objet d’une attaque contre ses systèmes d’information avec fuite de données. Les cyberattaques sont devenues communes dans le secteur maritime et portuaire. K Line et HMM ont déclaré des agressions en début d’année. Mais la plus marquante reste celle de la société sud-africaine Transnet.

Cosco et HHLA font un pas de plus vers la gestion commune d'un terminal à Hambourg

L’opérateur de terminaux portuaires chinois et le manutentionnaire allemand ont convenu d’un accord octroyant à CoscoSP 35 % des parts de l’un des terminaux gérés par l’allemand à Hambourg. Si la transaction était validée par Bruxelles, Cosco renforcerait son ancrage en Europe du Nord et prendrait pied dans un port où un seul transporteur maritime a investi. Un tour de force.

Quel modèle économique pour le verdissement des ports ?

Le surcoût économique de la transition énergétique des ports, s’il est en partie couvert par des subventions, doit aussi s’appuyer sur un modèle économique acceptable tant par le port que par les armateurs ou les chargeurs. Pour l’heure, la rentabilité n’est pas au rendez-vous. Et les ports doivent compenser avec des gestes commerciaux. C’est ce qui ressort en partie d’une des tables rondes organisées dans le cadre du « maritime day ».

Les questions posées par la « crise » du conteneur

Dans le cadre des conférences de la semaine de l’innovation de transport et de la logistique (SITL), la crise du conteneur a eu toute sa place. Elle n’est pas sans conséquences sur la façon d'appréhender la supply chain pour les uns, de revoir ses relations avec ses clients pour les autres. Un débat avec Claus Ellemann-Jensen, directeur général France de Hapag-Lloyd, Arnaud Zani, directeur général délégué de DSV Air & Sea, Yves Antoine, directeur transport et logistique de Arkema et Kris Danaradjou, directeur général adjoint d’Haropa-Port du Havre.

Ports français : une nette amélioration de la satisfaction des chargeurs

Amélioration des opérations maritimes et transparence des coûts contribuent à l’amélioration de la satisfaction des chargeurs vis-à-vis des ports nationaux. Le baromètre établi par Eurogroup place à nouveau Dunkerque en tête de la classe portuaire française pour la qualité de service.

Tractations entre Maersk et Hapag-Lloyd à Wilhelmshaven ?

D’après Alphaliner, Hapag-Lloyd serait en négociations très avancées pour acquérir la participation que détient APM/Maersk (30 %), aux côtés d’Eurogate, dans le terminal à conteneurs de Jade-Weser-Port de Wilhelmshaven en Allemagne. Des bruits persistants. En juin, il en était déjà question.

États-Unis : le chaos de l’approvisionnement

Les exportations américaines de conteneurs pleins sont au plus bas au contraire des réexpéditions de conteneurs vides qui ont établi un nouveau record. Les importations américaines devraient, elles, ralentir d’ici la fin de l’année, impactées par la pagaille en mer. Les enseignes de la grande distribution américaine font état de ruptures de stocks supérieures à la normale, de frais de transport majorés et… d’angoisses quant aux livraisons.

Pages