Felixstowe : les temps d'attente s'allongent pour les navires et les conteneurs

Les impacts de la grève de huit jours dans le premier port britannique pour les conteneurs continuent d’être mesurés. Selon VesselsValue, le temps d’attente moyen pour qu’un navire puisse accoster est passé de 10 à 30 heures entre le début et la fin du mois d’août. En dépit d’un préavis de douze jours, toutes les compagnies n’ont manifestement pas écarté l’escale. Le temps s’est aussi étiré pour le traitement des conteneurs destinés à l’export.

ArcelorMittal arrête des hauts fourneaux en Europe et lève le pied en France

Le deuxième sidérurgiste mondial a annoncé l'arrêt de de ses hauts-fourneaux dans ses usines de Brême et des Asturies tandis que des « ajustements » sont prévus à Dunkerque, Florange et Fos-sur-Mer. L’acier plat et les lignes de galvanisation sont particulièrement concernés. La hausse des coûts liée aux quotas d'émission de CO2 de l'UE sont entre autres imputées. Les importations d’acier en Europe ont considérablement freiné entre mars et juin après un premier trimestre marqué par une croissance de 28,8 % selon Eurofer, l’association européenne de l’acier.

L'ascension fulgurante de l'Allemagne en tant qu'importateur de GNL

Berlin, qui n’avait pas de terminaux méthaniers avant la guerre en Ukraine, s’est doté d’une capacité de regazéification et d’importation de GNL à une allure militaire. La première économie européenne, dont l’industrie est particulièrement vorace en énergies, a confirmé le 1er septembre un nouveau projet de FRSU, déjà annoncé, avec notamment le groupe français Engie. L'ensemble des projets, privés et publics, couvriront environ un tiers de la demande totale de gaz de l'Allemagne.

La déprime des vraquiers témoigne de la récession de la Chine

La Chine, plus grand producteur mondial d'acier, est confrontée à des interruptions répétées de son industrie sidérurgique. Le confinement de plusieurs grandes villes portuaires a fait plonger les exportations de minerai de fer alors que les vagues de chaleur ont généré des coupures d’électricité. Trente-trois villes sont sous le coup de fermetures partielles ou totales. Le Congrès du Parti communiste, à partir du 16 octobre, devrait de surcroît influencer la demande intérieure de minerai de fer et d'acier.

Croisières : Benoît Payan, le maire de Marseille, ne désarme pas

Le maire de Marseille, qui avait lancé une pétition mi-juillet pour obtenir l’interdiction des escales de navires dits polluants lors des pics de pollution, est reparti à la charge alors qu’il était présent le 5 septembre à la présentation par La Méridionale de son filtre à particules, une technologie qui piège les particules fines et ultra fines, polluants figurant parmi les plus impactant pour les riverains du port.

Céréales : l'absence de la mer Noire dope les blés français

Quand la Russie et l'Ukraine se battent, les blés français dansent. Le quart des volumes exportables est déjà sorti. Mais les deux géants sont de retour, l'Ukraine grâce au corridor mis en place, la Russie en bradant ses grains. Les récoltes en cours au Canada et à venir dans l'hémisphère sud ouvrent des perspectives rassurantes.

Renaud Muselier, président de région, entend présenter sa candidature à la présidence du Conseil de surveillance de Marseille Fos

Le président de la région Provence Alpes Côte d’Azur a mis en garde le préfet de région Christophe Mirmand. Si l’État ne présente pas de candidat(e)s avant le prochain conseil de surveillance du Grand port maritime de Marseille Fos prévu le 14 octobre, il candidatera. Il ne serait pas le premier représentant d’une région à présider le port. Pour l'heure, un seul candidat déclaré : Nicolas Mérindol, ex-directeur général du groupe Caisse d'épargne de 2006 à 2008.

Droit de suite : Felixstowe, une grève à impacts

Les dockers ont retrouvé le chemin du travail dans le port de Felixstowe après avoir observé une grève de huit jours fin août. Ils vont en revanche le suspendre à Liverpool, où un débrayage est prévu du 19 septembre au 3 octobre. Le syndicat Unite n’exclue pas une action coordonnée entre entre les deux ports britanniques. Les impacts de Felixstowe sur les ports allemands notamment sont avérés.

Vers le blocage de la prise de participation de Cosco à Hambourg ?

En septembre 2021, le manutentionnaire allemand HHLA et Cosco Shipping Ports avaient annoncé un accord de principe en vertu duquel l'opérateur portuaire chinois prendrait une participation de 35 % dans un des trois terminaux exploités par HHLA à Hambourg et dont Cosco est l’un des grands clients. Mais entre-temps, deux nouvelles donnes ont changé le cours des affaires.

Hutchison Ports et MSC/Til investissent dans un nouveau terminal à Rotterdam

Le port néerlandais a présenté les plans de développement d'un nouveau terminal à conteneurs dans l'Europahaven, là où sont actuellement implantées les deux installations à conteneurs exploitées par Hutchison Ports. Le groupe hongkongais et MSC/Til, déjà partenaires dans une de ces installations, prévoient un terminal de 5 à 6 MEVP et une mise en service en 2027.

Pages