Chine : l'activité manufacturière à son plus bas niveau depuis février 2020

Le port de Shanghai est parvenu à préserver ses tonnages en croissance au cours du premier trimestre. La vague épidémique s’est en revanche sévèrement matérialisée dans les indicateurs économiques clés du pays selon les données publiées le 30 avril par le Bureau national des statistiques. Pékin pourrait à nouveau sortir son grand plan de relance des infrastructures. Une bonne nouvelle pour le vrac sec.

La Chine supprime les droits de douane sur ses importations de charbon

Après avoir incité fermement à « produire plus localement » pour se soustraire aux prix élevés des marchés mondiaux, Pékin demande désormais d’« importer autant que possible ». Des signaux contradictoires qui peuvent trahir des préoccupations quant à un choc d’approvisionnement ou... l’intention d’augmenter les importations d’un charbon qui serait actuellement décoté. L'Inde émet les mêmes recommandations.

Le port de Rotterdam en repli de 1,5 % au premier trimestre

À l'issue des trois premiers mois de l'année, le trafic du premier port européen s'est contracté pour s'établir à 113 Mt. En chute de près de 20 %, les produits pétroliers et le minerai de fer tirent le tonnage global vers le bas. La chute du transbordement de plus de 20 % emmène le conteneur qui perd 5 % en tonnage mais limite la casse en unités.

Onze compagnies maritimes entendues par la FMC

La semaine dernière, l’autorité américaine de régulation du transport maritime a achevé la première phase de l’audit de 11 compagnies maritimes. Il s’agit de déterminer si les plaintes des chargeurs américains sont fondées. À savoir s’ils ont été sciemment lésés par les compagnies durant la crise sanitaire.

Les navires russes ne pourront plus accoster dans les ports américains

L’administration de Joe Biden rejoint le Royaume Uni, le Canada et l’Union européenne en interdisant l'accès des ports américains aux navires russes. Pas plus que pour l’embargo américain frappant le pétrole et les produits pétroliers, le bannissement des navires russes outre-Atlantique n’aura d’incidence. En 2021, ils y ont représenté 3 % des escales.

Anvers déçoit encore sur le conteneur au premier trimestre

Le port belge vient de publier ses dernières données trimestrielles de trafic en tant qu’entité seule avant la fusion avec son voisin Zeebrugge. Les défaillances du conteneur donnent du grain à moudre à l’autorité portuaire pour défendre son projet d’union et ses investissements dans le terminal exploité par PSA et MSC. Tous les autres trafics sont en hausse avec un élément notable : le doublement des flux de biocarburants.

Berlin va investir 3 Md$ dans des terminaux de GNL

Le ministère allemand des Finances porte finalement à près de 3 Md€ son enveloppe pour se doter de terminaux flottants d’importation de GNL. L’Allemagne cherche à s’affranchir de sa dépendance au gaz russe. Berlin multiplie les annonces dans ce sens.

Nantes Saint-Nazaire Port investit 8 M€ dans son poste à liquides

Le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire vient de lancer les travaux d’extension de son poste à liquides, une installation qui permet le déchargement des vracs liquides tels que le sable, les produits chimiques ou encore les huiles qui entrent dans la fabrication d’engrais. La création de deux nouveaux appontements doit étoffer les capacités saturées.

Les ports et l'activité manufacturière sanctionnés par les confinements en Chine

L’épidémie frappe désormais la plupart des grandes villes côtières alors que le plus grand port du pays et du monde, Shanghai, vit sous un confinement strict depuis un mois. L'économie chinoise décélère. Les ventes au détail ont chuté au premier trimestre. La production industrielle a ralenti. Les importations et les exportations marquent le pas. La banque centrale chinoise ouvre les parapluies pour soutenir son économie rudoyée par les assauts du Covid.

Mise en péril de la fragile reprise du commerce mondial selon l'OMC

Avant le conflit aux portes de l’Europe et le rebond épidémique en Chine, la reprise économique était bien sur les rails. L’OMC revoit à son tour ses projections sur le commerce mondial, abaissant d’1,3 point la croissance estimée en 2022. La manutention portuaire est à la baisse dans tous les ports, mais surtout en Chine. Les nouvelles commandes à l'exportation sont tombées à leur plus bas niveau depuis juillet 2020.

Pages