Branchement électrique à quai : le modèle économique reste à trouver

Soixante et un. C'est actuellement le nombre de porte-conteneurs de CMA CGM appareillés pour se brancher à quai. Le troisième armateur mondial de porte-conteneurs s'est engagé à avoir la totalité de sa flotte (en propriété) équipée d'ici 2050. Un choix qui ne peut être que politique car le modèle économique n'est pas encore rentable, explique Laurent Martens, à la tête de Terminal Link, la filiale portuaire de CMA CGM. Christophe Seguinot, le directeur technique de La Méridionale, confirme. La compagnie marseillaise de ro-pax est une pionnière dans ce domaine.

Les assureurs face aux risques de plus en plus cyber

Du vol de données à l’attaque par rançongiciel, la cyber sécurité est une préoccupation croissante pour le secteur maritime et un risque difficile à évaluer pour les assureurs spécialisés, qui ont tenté de faire le point sur la question à l’occasion de Paris MAT.

Les infrastructures portuaires face au changement climatique

Une première en France, à Caen. Du 22 au 24 juin se sont tenues les toutes premières rencontres de l’ingénierie maritime. L’initiative revient à l’École Supérieure des Travaux Publics (ESITC) Caen et au Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema). Au programme de cette première edition qui pourrait devenir un rendez-vous bisannuel, d'intéressants échanges sur l'état des infrastructures portuaires face au changement climatique.

Sortir les grains de l'Ukraine à tout prix

Outre Constanta, qui sert actuellement de base arrière aux ports ukrainiens bloqués, les ports de Pologne et de Lituanie sur la mer Baltique, qui permettent de contourner la Biélorussie avec un minimum de contrôles et des procédures douanières accélérées, et celui de Varna en Bulgarie sont évoqués comme des portes d'entrée potentielles pour les agro-exportateurs ukrainiens. Alors qu’il y a urgence à faire sortir les céréales du pays.

Bourse maritime agricole de La Rochelle : repenser les enjeux des céréales

Ils étaient 350 participants issus des différentes filières agricoles réunis à La Rochelle le 17 juin pour le retour de la Bourse Maritime Agricole après deux années d’interruption pour cause sanitaire. Le rendez-vous, très attendu par la profession, est un baromètre pour les exportations de céréales et les importations d'engrais et d'aliments pour bétail. A fortiori cette année étant donné le contexte mondial plus que tourmenté.

MSC intéressé par l'opérateur portuaire Global Ports

Global Ports Holding, qui exploite principalement des ports de croisière ainsi que certains terminaux à conteneurs, a confirmé avoir été approché par MSC pour entamer des discussions en vue d’une acquisition. La société a pour actionnaire majoritaire l'homme d'affaires turc Mehmet Kutman. Dans un dépôt réglementaire déposé à Londres, l’opérateur portuaire Global Ports Holding a indiqué qu'il étudiait une offre potentielle en espèces pour toutes...

Les sites portuaires cibles des fabricants de batteries

Une usine de raffinage de lithium destinée à la fabrication de batteries pour l’industrie automobile sera construite d’ici 2025 par Viridian sur le site de Lauterbourg, qui accueille aussi le dernier en date des terminaux à conteneurs du Port autonome de Strasbourg. En février dernier, le Grand Port maritime de Dunkerque avait annoncé la construction par Verkor d’une usine de batteries électriques sur un site de 150 ha.

Seayard investit dans des portiques pour doubler ses capacités ferroviaires

Le manutentionnaire opérant l'un des terminaux à conteneurs de Marseille Fos annonce en 2022 le retour au niveau de trafic de 2019 avec 25 000 conteneurs mensuels dont 1 000 boîtes quotidiennes côté terre. Afin d’augmenter la part du rail, deux portiques ferroviaires sont attendus sur le terminal en 2024.

Feu vert pour l’unité de méthanisation sur le port de Bordeaux  

Le Grand Port maritime de Bordeaux va accueillir la première unité de méthanisation sur une zone industrialo-portuaire en France. La dernière étape, s’assurer du raccordement au réseau gazier local, a été franchie. L’engagement signé, début juin, par l’opérateur Régaz-Bordeaux, va permettre de lancer dès septembre la construction tandis que la mise en service est programmée au premier trimestre 2024.

Pages