Rio Tinto, BHP, Vale dans les affres de la production de minerai de fer

Les incertitudes liées à la production du minerai de fer, dont les prévisions ne cessent de s’ajuster aux catastrophes naturelles, restrictions sanitaires, perturbations maritimes et autre pénurie de main d’œuvre, n’aident pas le marché des vraquiers. Les grandes sociétés minières envisagent une légère augmentation des exportations de minerai de fer en 2022. Mais seule la Chine détient les clés...

Le charbon alimente les braises de la CGT docker de Fos

Avis de grève ce 26 janvier dans les bassins Ouest du port de Marseille-Fos. Dockers et agents CGT dénoncent les conséquences sur les trafics et l’emploi de l’arrêt de la Centrale de Provence et la modification du process industriel d’Alteo, qui a cessé les importations de bauxite.

Marseille Fos gagné à son tour par l'effervescence autour de l'hydrogène vert

Après Le Havre et Dunkerque, H2V a un projet pour Marseille Fos. L'entreprise et le port phocéen envisagent l’implantation d’une unité de production d’hydrogène vert dans la zone industrialo-portuaire de Fos, dont serait actionnaire le port phocéen. Cette installation de 600 MW sera développée en six tranches entre 2026 et 2031.

Près de 1,5 million d’EVP pour Marseille Fos en 2021

En 2021, le Grand port maritime de Marseille voit tous ses trafics progresser. Le tonnage global de 75 Mt, en hausse de 9 % par rapport à 2020, accuse cependant toujours un retard de 5 % comparé à 2019. L’agrandissement des terminaux à conteneurs de Fos est à nouveau envisagé, tandis que des portiques plus grands sont attendus à Mourepiane.

Le point sur les perturbations maritimes et portuaires

L'année 2022 a commencé comme 2021 s'était achevée. La congestion portuaire, l’accumulation des navires au large, la faible rotation des conteneurs et la fermeté des taux de fret semblent avoir signé pour un nouveau contrat de travail en ce début d’année.

L'étau sanitaire se resserre sur Tianjin et met sous pression Shanghai et Xiamen

Les restrictions sanitaires se renforcent dans la ville portuaire de Tianjin, où la situation s'est rapidement dégradée. La vigilance redouble en raison de sa proximité avec Pékin, ville d’accueil des JO d’hiver. Le détournement de navires vers Shanghai et Xiamen s'accentue tandis que le terminal de Shekou à Shenzhen serre à son tour les accès. Dalian émet des alertes.

Tanger Med franchit la barre des 7 MEVP

En pleine crise sanitaire, le port marocain avait réalisé un hold-up sur le transbordement en Méditerranée. En 2021, Tanger Med accroît encore son emprise. Tous les autres trafics se portent bien, y compris les véhicules neufs, son deuxième pilier. Le trafic passager est la seule victime collatérale à déplorer pour la première porte d’entrée du Royaume. Et ce pour la seconde année consécutive.

Barcelone : un seul opérateur pour le lamanage

C’est un événement historique dans les services portuaires en Espagne. Les deux sociétés en charge du lamanage dans le port de Barcelone se sont réunies au sein d'une joint-venture opérationnelle depuis le 1er janvier 2022. En contrepartie, l’autorité de la concurrence a fixé des obligations, notamment un gel des tarifs pendant cinq ans.

Dunkerque : les conteneurs en hausse de 41 % en 2021

En hausse de 7,5 % avec 48,6 Mt, le trafic maritime du port des Hauts-de-France a connu un net rebond l'an dernier et s’engage dans un rattrapage côté investissements. Au programme, l’agrandissement du terminal à conteneurs et le doublement des capacités ferroviaires.

Les taux de fret renouent avec les pics sur certaines routes

Les départs de foyers épidémiques se multiplient dans l’environnement des plus grands ports chinois, tels Ningbo, Tianjin ou Shenzhen. Pour l’heure, ils n’ont pas de portée directe sur les opérations portuaires mais contraignent les accès routiers, perturbent les services de transport et engendrent des retards dans un pays où les niveaux de congestion portuaire sont déjà élevés.

Pages