Flotte
 : 
Le pavillon grec a perdu quelques porte-drapeaux en 2018

Pour la première fois depuis dix ans, la flotte contrôlée par la Grèce a baissé pavillon en 2018, tant en nombre de navires, de port en lourd et de tonnage brut. Les données relatives à l'activité armatoriale grecque retiennent toujours l'attention du fait de l'empreinte historique des armateurs grecs sur l'industrie mondiale du transport maritime.

Avaries
 : 
Grande America : La pollution menace et se confirme

En feu depuis depuis deux jours et à la dérive dans le Golfe de Gascogne, le roulier de l'armateur italien Grimadi a coulé le 12 mars à 333 km à l'ouest des côtes françaises. Le roulier contenait 365 conteneurs dont 45 contenant des matières dangereuses tandis qu'il avait dans ses soutes 2 200 tonnes de fuel lourd. Une nappe d’hydrocarbures a été détectée.

Énergie
 : 
L'offre de carburants conformes se structure

BP Marine vient de faire part de son offre de carburants à faible teneur en soufre conformes à la nouvelle réglementation Marpol. Progressivement, les fournisseurs de carburants dévoilent leurs solutions à quelques mois de l'échéance réglementaire sur le plafond de soufre.

Les folles années du vrac sec

Finalement, le vrac sec, le segment de marchandises le plus scruté car considéré comme un thermomètre de l'économie mondiale, ne s'est jamais vraiment remis depuis dix ans. À l'époque, la Chine faisait tourner les hauts-fourneaux à plein régime. Alors que 2017 avait offert un bol d'air, 2018 fut terrible et ce début d'année n'offre aucun répit. Conjoncture et tendances.

Avarie
 : 
Le déversement du Solomon Trader enfin stoppé

Intervention réussie ces derniers jours pour mettre fin au déversement au Solomon Trader, qui s'est échoué il y a pus de 15 jours alors qu'il tentait de charger de la bauxite d'une mine étrangère au large de l'île Rennell. Le vraquier, qui devient coutumier des catastrophes, avait perdu près de 100 tonnes de combustible de soute.

Résultats financiers 2018
 : 
Hapag Lloyd, dans la fourchette haute de ses estimations

À l’occasion de la présentation de résultats financiers provisoires, l’armateur allemand et n°5 mondial du transport maritime conteneurisé s'est montré confiant, revigoré par un Ebitda et un résultat d'exploitation supérieurs à ceux de 2017. Sur la base de résultats financiers non encore audités, Hapag Lloyd a présenté un compte d'exploitation amélioré en 2018. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et...

Résultats financiers 2018 : AP Møller Maersk rend grâce à Hamburg Süd

Le géant danois du transport maritime poursuit sa convalescence et confirme son rétablissement amorcé à partir du second semestre 2018 mais doit l'amélioration de sa santé financière en grande partie à l'acquisition de Hamburg Süd. AP Møller Maersk continue néanmoins de payer dans ses résultats les effets de sa restructuration entamée il y a deux ans pour se recentrer sur son coeur de métier.

Pages