En 2019, ZIM est passé d'un gros déficit à de petits bénéfices

Le transporteur israélien de conteneurs a vu son chiffre d’affaires augmenter de près de 2 % par rapport à 2018 bien que ses volumes transportés se soient infléchis de 3,2 %. Il doit cette situation à de meilleures recettes par EVP, en hausse de 5 %. Les pertes nettes ont diminué de 89 %. Alors que le premier trimestre avait été très déficitaire, la compagnie a ensuite enchaîné des trimestres en léger bénéfice.

HMM apportera 25 M$ au fonds de réserve de THE Alliance

Le transporteur sud-coréen, qui rejoint THE Alliance à compter du 1er avril 2020, apporte son écot au fonds de réserve. Selon Alphaliner, sa contribution sera la plus importante des quatre partenaires de l'alliance.

Alliances maritimes : La Commission européenne confirme leur pertinence

La commissaire européenne à la concurrence, la danoise Margrethe Vestager, a approuvé ce 24 mars le renouvellement, à compter du 1 er avril 2020, du règlement d'exemption par catégorie jusqu'au 25 avril 2024. Ce règlement européen, qui suscite tant de passions, permet aux compagnies maritimes, réunies en alliances ou consortia, dont la part de marché est inférieure à 30 %, de déroger aux règles de concurrence qui prévalent en principe au sein de l’UE.

Le Douce France et le CMA CGM Kourou, deux temps forts en même temps

Ils opèrent ensemble sur un même service. Ils ont été livrés à quelques jours d’intervalle. Les guyanamax des deux compagnies marseillaises Marfret et CMA CGM ont vécu des moments symboliques quasi simultanément.

La prime aux scrubbers, une évidence contestée

L’écart de prix se résorbe entre les différents carburants conformes, ce qui ne fait pas forcément le jeu des scrubbers. Retour sur investissement à recalculer si la tendance se confirme...

La chute de l’empire portuaire chinois n’aura pas lieu

Le coronavirus pourrait-il impacter le volume de conteneurs des ports chinois sachant que même une guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales n’a pas eu raison de leur marche forcée sans trêve ni répit ?

Hapag-Lloyd a déjoué la crise en 2019

L’armateur allemand a affiché de bons ratios financiers en 2019. Les présenter alors même que le monde a basculé dans l’inconnu sous le coup d’une crise sans précédént paraît anachronique. Hapag-LLoyd reste confiant pour 2020 et maintient même ses prévisions alors que ses homologues les ont suspendues.

Pages